Articles associés au tag ‘Lukla’

Yack & Yeti

Publié le 18 Oct 2011 — par Nous
Catégories Nepal

C’est de nuit que l’on atterrit sur l’aéroport de Kathmandu, bien plus petit et désertique que celui de Hong-Kong. Sur le tarmac, deux tracteurs transportent des valises et quelques avions semblent dormir là depuis un certain temps. Nos visas établis, on prend un taxi direction le Vila Everest hôtel, un établissement chaudement recommandé par Pedro notre ami coréen. Un accueil glacial et une chambre miteuse puant la fumée froide nous font changer d’endroit dès le lendemain matin. Après avoir visité quelques endroits pas très accueillants, on pose finalement nos sacs à la Kathmandu Peace Guest house, dans le quartier tranquille de Paknajol. On apprécie notre chambre au dernier étage avec vue sur la ville et un accès au jardin qui se trouve sur le toit.

On passe deux jours à explorer la ville et notamment Thamel, le quartier bouillonnant où l’on trouve toutes les agences de trekking, les magasins de montagnes et une multitude de petits restos sympas. On découvre les spécialités locales : le dal bath (riz, lentilles, patates au curry), les momos (raviolis chinois à la mode népalaise) et les pakora (galettes de fromages panés)…un délice !

Une des matinées est consacrée à la visite du quartier de Durbar square où se trouvent plusieurs dizaines de temples dédiés aux différents dieux hindouistes. Dès l’aube, les fidèles se rendent ici pour prier, faire une offrande au dieu qu’ils vénèrent et tourner quelques moulins à prière histoire que leur journée se passe sous de bons auspices.

kathmandu-trek-3

kathmandu-trek-5

kathmandu-trek-7

Notre estomac bien rempli de momos et notre soif de temples en tout genre étanchée, on attaque la partie sportive de notre « ptit tour»  au Népal, le trek. On retrouve notre guide Lakpa, avec qui nous allons passer les dix prochains jours à marcher entre Jiri et Lukla. On a décidé de faire un trek pas trop commun pour éviter les hordes de marcheurs présents au Népal durant le mois d’octobre. Pas de hauts sommets enneigés au programme, mais plutôt différentes vallées reculées du pays et la découverte des ethnies et des temples bouddhistes de la région.

Le premier jour, on prend un bus local pour rejoindre Jiri à 180 kilomètres de Kathmandu, le voyage dure 8 heures, on vous laisse imaginer l’état des routes. Néanmoins, on a notre siège rien qu’à nous, quasiment du luxe comparé à l’Afrique. Les huit jours suivants sont consacrés à la marche avec à chaque fois, le même rituel. Réveil à l’aube suivis d’un petit déjeuner composé de chapatis au miel, de porridge pour Tristan et de muesli au lait chaud pour Caro, puis départ pour en moyenne sept heures de marche. Le soir, après un dal bath ou des « swiss rosti » à la manière népalaise,  on se couche en même temps que les poules.

Les premiers jours sont difficiles, au Népal le plat ça n’existe pas, on est donc soi en train de monter ou de descendre sur des sentiers escarpés. Les paysages sont magnifiques ; les montagnes sont recouvertes de champs en terrasses avec ça et là des maisons en pierre qui semblent s’accrocher comme elles le peuvent sur ces parois abruptes. Des torrents serpentent au fond des vallées traversés par des ponts de cordes.

kathmandu-trek-32

kathmandu-trek-36

kathmandu-trek-14

A l’exception des eaux tumultueuses, tout est très calme, jusqu’aux gens vivant dans ces montagnes. Le temps semble s’être arrêté il y a bien longtemps, on récolte le riz et le millet à la main, le maïs est mis à sécher sur les terrasses puis moulu à l’aide d’une pierre avec patience... Malgré la rudesse de leur mode de vie, perchés à 3000 mètres d’altitude, on a l’impression que les gens prennent vraiment le temps de vivre.

kathmandu-trek-20

kathmandu-trek-25

kathmandu-trek-23

Le 4ème jour, on marche jusqu’au monastère de Thupten Chöling. Le centre abrite plus de 900 moines de Ngingmapa, la plus ancienne école de bouddhiste. Sur place, on a l’autorisation d’assister à l’une de leur prière quotidienne. C’est sur la pointe des pieds que l’on pénètre dans la grande salle richement décorée. Quelques vitraux éclairent faiblement la pièce, les moines sont assis devant leur écrin et récitent en cœur des prières d’une même voie. L’ambiance qui émane de ces chants est particulièrement  envoûtante. On ressort de la avec une sensation étrange…dix minutes de plus et on échangeait nos sac à dos contre une tenue bouddhiste :-P.

kathmandu-trek-26

kathmandu-trek-27

Le trek se termine à Lukla, un village de montagnes très touristique puisque les expéditions pour l’Everest partent de là. Le village possède même sa piste d’aviation qui, il faut le dire est assez atypique. Fortement inclinée du faite du manque de place, elle se termine d’un coté par la montagne et de l’autre par une falaise qui plonge dans la vallée.  Vous l’aurez compris, c’est par les airs qu’on quitte Lukla pour rejoindre Kathmandu en empruntant cette fameuse piste.

Histoire de corser un peu la chose, on hérite d’un « avion école » piloté par une jeune demoiselle qui nous fera beaucoup transpirer. Dès le décollage, on fait des zigzags de plus en plus grands pour ensuite sortir de la piste et se retrouver plein gaz dans l’herbe avec la falaise qui s’approche très rapidement. C’est in extrémis que le « vrai » pilote reprend les commande et nous fait décoller de justesse d’une manière sûrement pas décrite dans les manuels. Le reste du vol se passe dans un certain silence… on redoute un peu l’atterrissage. Malgré la peur, on profite de la beauté  du spectacle, l’Himalaya vu du ciel.

kathmandu-trek-38

Photos photos !