Articles associés au tag ‘San Cristobal’

El centro de Chile

Publié le 27 Apr 2012 — par Nous
Catégories Chili

Avant cette semaine sur l’île de Pâques, nous passons 3 jours à Santiago. Les yeux à peine ouverts dû au décalage horaire, nous nous forçons à déambuler dans la ville au lieu de nous plonger dans les bras de Morphée durant la journée. Les différents quartiers défilent sous nos pieds et nous nous arrêtons en soirée dans celui de Bellavista, quartier estudiantin de la ville, festif et bondé.

Santiago c’est beaucoup de pollution, alors nous grimpons à deux reprises sur Santa Lucia et San Cristobal pour avoir une vue d’ensemble de la ville et des Andes qui l’entoure. Nous attendons le coucher du soleil en compagnie de Santiaguinos, tout en buvant la boisson locale, le Moté con huesillos, une boisson à base d’eau, de sucre et de cannelle, garnie de pêches séchées, le tout versé sur une bonne couche de blé.

A notre retour de l’île nous ne restons pas dans la capitale, mais prenons la direction de Valparaiso, à un peu plus d’une heure de route. Cette ville, constituée d’une partie plate devant la mer et de plusieurs dizaines de collines est la deuxième plus grande du pays. Sa géographie vallonnée, nous la découvrons à pied et quand ils ne sont pas en panne, nous utilisons les funiculaires bien typiques des quartiers.

Valparaiso c’est de la couleur partout ; sur les maisons, les portes, les réverbères et les routes. C’est aussi des fresques à chaque coin de rue, des objets insolites posés sur les trottoirs et des galeries d’art en tout genre. L’ambiance qui y flotte, bohème et paisible, nous plaît tellement, que nous prolongeons un peu notre séjour.

Sur le Cerro (colline) Bellavista, se dresse la maison de Pablo Neruda, poète renommé chilien. Nous pouvons y entrer et découvrir cette maison qui, ne décadre pas du tout avec la reste de la ville ; fenêtre faite avec un hublot, oiseau empaillé suspendu au plafond ou encore vache en céramique sur la table du salon, récipient servant à accueillir le ponch que Neruda servait lors de ses fêtes entre amis. Décalée, festive et colorée, la maison de Neruda représente Valparaiso dans un espace clos.

L’idée initiale était ensuite de descendre au sud, découvrir la Patagonie. On dit « était » car comme l’hiver s’approche, ce n’est plus la bonne période pour s’y aventurer. On change donc nos plans, désormais ce sera Chili, Bolivie et Argentine. Notre projet repensé, nous partons sur la route du Nord, direction Vicuna, petite ville de la vallée de l’Elqui. Les spécialités ici sont le Pisco, eau de vie de raisin, spécialité chilienne ou péruvienne, le débat est toujours ouvert et les observatoires astronomiques. La région, proche du désert, est propice à cela car le ciel est toujours dégagé. Nous vivons une expérience extraordinaire, puisque dans cette région où il ne pleut jamais, nous profitons de… deux jours de grisaille et de pluie…

Heureusement, l’hospitalité des chiliens est, elle aussi extraordinaire. Dans les auberges où nous faisons halte, les familles nous dorlotent comme si nous faisions partie des leurs. Nous avons droit à une bise le matin avant le gigantesque petit déjeuner, sans compter les petits noms affectueux qu’ils nous donnent tout au long de la journée.

fotografías