Articles associés au tag ‘vilankulos’

Ragondin!

Publié le 09 Sep 2011 — par Nous
Catégories Mozambique

C’est devenu une habitude, à 4h du mat c’est le départ… le soleil se levant tôt, les gens démarrent leur journée avec lui et du coup nous aussi. Ce matin nous quittons Ilha de Mozambique (vous pensiez qu’on resterait ?) pour Vilanculos. Après avoir marché les 3 kilomètres depuis notre auberge qui nous séparent du pont pour rejoindre le continent, nous montons dans un chapa qui refait le tour de l’île jusqu’à notre auberge pour trouver plus de clients... on se sera au moins dégourdi les jambes ! Nous prenons la route 45 minutes plus tard en s’assurant auprès du conducteur qu’il ira directement à Nampula à 150 km de là. 60 kil plus tard, notre chapa nous laisse au milieu de nul part à côté d’une station service. Nous refusons par prudence l’invitation de monter dans un 4x4 luxueux conduit par deux hommes en costard, ils avaient l’air un peu louche, sûrement la mafia! Nous trouvons finalement un chapa régional, qui s’arrête à chaque village. Il nous faudra 3h30 pour effectuer les derniers kilomètres jusqu’à Nampula coincé entre la vitre et une mama enrhumée.

Arrivé au centre, la ville est plus animée qu’à notre premier passage dimanche dernier. Nous achetons de quoi manger pour le prochain trajet et nous nous baladons à la recherche de l’entrepôt du bus qui nous amènera jusqu’à Beira.

Le trajet est long et frigorifique grâce a la climatisation qui tourne en continue. On atteindra même les 13 degrés vers 3 heures du matin, alors que dehors il fait une chaleur étouffante.  Nous devons descendre au milieu de la nuit car un camion est bloqué sur un pont. Après plusieurs tentatives, celui-ci finit par remontrer la pente. Notre car prend de la vitesse et s’élance à son tour sur le pont, les passagers à nos côtés sur le bord de la route applaudissent. Nous traversons à notre tour à pied le pont apparemment pas très solide pour rejoindre notre frigo roulant.

En chemin, nous décidons de ne pas aller jusqu’à Beira, nous serions obligés d’y dormir une nuit avant de reprendre un transport pour le sud et la ville ne semble pas avoir grand intérêt. Nous descendons donc au croisement où les routes pour Beira et Vilanculos se séparent en espérant attraper un des bus partit le matin de Beira. Le notre ayant 2 heures de retard, toutes les correspondances sont déjà passées… C’est à la façon de Pékin express que nous hélons les différents conducteurs sur le bord de la route avec nos gros sacs. Nous montons finalement pour la première fois à l’arrière d’un énorme camion. Après un arrêt afin que le conducteur achète son souper, un ragondin géant vendu par un local au bord de la route, nous arrivons avec  le dos en compote au dernier croisement du trajet. Un pickup nous prend à l’arrière et c’est finalement après 40 heures de voyage que nous arrivons à Vilanculos ! Le trajet aura été éprouvant, mais nous sommes contents de découvrir le sud du Mozambique.

vilankulos-3

vilankulos-2

Nous visitons l’archipel de Bazaruto, un groupement d’îles classés comme parc national du Mozambique. Des gigantesques dunes de sables surplombent une des pointes de l’île principale d’où nous avons une vue sur les lagons avoisinants. Tristan se fait attaquer par un aigle, qui après un piqué depuis une dune lui vole son sandwich! Ses dix doigts sont encore là, c’est le principal… Au retour, nous voyons des dauphins qui s’amusent à suivre le bateau.

vilankulos-4

vilankulos-8

vilankulos-11

Installés dans le backpacker du coin, nous restons sur les plages de Vilanculos 4 jours, retrouvons des connaissances de voyage et en faisons de nouvelles. Nous apprécions le p’tit déjeuner fait maison, les ananas frais, les noix de cajou, les noix de coco et les crevettes fraîchement pêchées. Nous nous faisons gentiment à la communication avec les locaux en dessinant sur le sable ou en mimant, notre portugais ne s’améliorant pas. Nous ne plongerons pas ici, nous barbotons avec un masque et un tuba sur le site du two miles reef au large de Bazaruto. Nous nous réservons pour le fameux site de Tofo 300 kilomètres plus au sud, il paraît qu’il y a des requins baleines, mais ça, c’est une autre histoire...

vilankulos-13

vilankulos-12

 

Encore des autres photos avec du sable